5000 tests de détection rapide "testés par l'armée française" distribués gratuitement par Medakit ?

En bref

Sur une vidéo largement partagée plus de 3600 fois sur Facebook, un internaute annonce qu'il offrira 5000 tests de détections "testés par l'armée française" que le gouvernement belge a refusé.

Date de première apparition

18 Apr 2020

Création de la fiche le

20 Apr 2020

Lieu première apparition

Non renseigné

Dernier update

02 Jul 2020

Actions entreprises par les journalistes

Nous analysons la vidéo. Nous nous renseignons sur son auteur. Nous recontextualisons l'histoire de Medakit et des autorisations en Belgique pour bien comprendre l'origine du problème en contactant Médiakit ainsi que l'AFMPS. 23 avril: Nous interviewons le fondateur de Medakit pour comprendre l'historique de sa société et ses liens avec Fred Bonnier. Nous interviewons Eric Muraille, maître de recherche au FMRS. 28 avril: Nous cherchons à contacter l'armée française pour recevoir une confirmation des propos de Mike Touzard, fondateur de MedaKit. Nous contactons le cabinet de M.De Backer, ministre en charge de l'approvisionnement du matériel déstiné à lutter contre le COVID-19. 29 avril: Nous contactons l'ex-associé de Mike Touzard et vérifions l'existence officielle de MedaKit à Hong-Kong Nous interviewons M.De Backer

5 mai Réponse de l'armée française au sujet de Medakit Nouvel appel téléphonique avec Mike Touzard

Pistes et conclusions

Fred Bonnier PanPan a réalisé deux vidéos où il appelle a une distribution des kits Medakit.

Une première vidéo datant du 18 avril : Elle cumule 133K vues et 9k partages "Fred Bonnier PanPan" explique que Medakit (société hong-kongaise de test COVID) offre 5 000 tests. Il aurait envoyé un mail à Marie-Christine Marghem, ministre fédéral, sans réponse. Il cherche un moyen d'organiser une distribution (“s’il y a des policiers parmis vous”).

Une Deuxième vidéo date du même jour. Elle cumule elle 52K vues et 4K partages Il explique avoir donné l'information à certaines personnes du gouvernement et n'avoir reçu aucun intérêt en retour. Il assure aussi que _les médias _ont reçu un test il y a plus d’un mois. Il demande un service de protection ou un bourgmestre local pour organiser la distribution

Lives quasi quotidiens. Dernier en date: il s'est rendu compte qu'une distribution est interdit par la loi, cherche une solution.

Medakit est une entreprise qui développe des tests COVID-19 sérologiques rapides, disponibles en ligne pour 29,90€. Basée en Belgique jusqu'à l'arrêté royal du 17 mars interdisant les tests rapides, elle a été transféré à Hong-Kong. Le CEO, Mike Touzard, affirme avoir proposé de mettre à la disposition du gouvernement 5 000 tests gratuits, comme premier essai d'un plan de détection plus global de la population.

Fred Bonnier “Pan Pan” est l’auteur de vidéos Facebook largement répandue dans lesquelles il affirme posséder 5000 tests COVID-19 sérologiques rapides fournis par une entreprise nommée Medakit. Il souhaite en faire une distribution gratuite au plus vite. Fred Bonnier a été banni à plusieurs reprises de Facebook pour propos injurieux et/ou racistes. Ses vidéos contiennent beaucoup d’informations à caractère complotiste. Il accuse constamment le gouvernement belge et l’Europe de manipuler les populations. Il existe très peu d’information sur lui en dehors de ses activités qu’il partage quasi quotidiennement sur Facebook depuis le début de la crise.  

Interviewé, Mike Touzart, le fondateur de MedaKit affirme être que Fred Bonnier "PanPan" n'est pas officiellement lié à son entreprise. Il avoue cependant être en contact avec lui et apprécier sa motivation.

Après recherche, il s'avère que les tests sérologiques sont efficaces s'ils sont utilisés de manière complémentaire aux tests PCR. Ils le sont pour vérifier si l'on a développé les anticorps nécessaires pour combattre la maladie. Personne n'a été en mesure de nous prouver la fiabilité des tests MedaKit. Il y a plus de 200 tests similaires selon Eric Muraille, maître de recherche au FNRS. Mike Touzard, qui dirige MedaKit, affirme que ses tests sont fiables à 90,1%. Il explique aussi être en phase de finalisation d'un deal avec l'armée française. Nous sommes en train de vérifier cette information.

Toujours selon Mike Touzard, Fred Bonnier n'est pas en possession des 5000 tests, qui sont à Hong-Kong et prêts à être livrés. Ils considère l'auteur des vidéos virales comme "quelqu'un qui veut aider". Il explique n'avoir pas reçu de réponse du gouvernement malgré tous ses efforts pour les contacter.

Droit de réponse de Monsieur Fredéric Baugniez, mentionné comme "Fred Bonnier PanPan" dans l'article. Par voie d'avocat, Monsieur Baugniez conteste les affirmations erronées suivantes le concernant et publiées dans l'article susmentionné :

1°/ Les médias n'ont pas reçu de tests de la part de mon client mais ont été informés par ce dernier de l'existence et de la disponibilité de tests COVID-19 sérologiques rapides.

2°/ Monsieur Baugniez ne s'est pas vanté de posséder 5000 tests COVID-19 sérologiques rapides fournis par Medakit mais a simplement précisé qu'il serait en mesure de s'en procurer via Medakit en cas de levée de l'interdiction de la mise à disposition, la mise en service et l'utilisation des tests rapides de mesure ou de détection des anticorps liés au virus SARS-CoV-2, prise par l' arrêté ministériel du 17/3/2020 de la Ministre de la Santé.

3°/ Monsieur Baugniez n'a jamais eu de propos racistes envers qui que ce soit.

4°/ Le fait de critiquer les errances du gouvernement belge dans la gestion de la crise du Covid-19 en Belgique n'est en rien assimilable à une quelconque information à caractère complotiste.

5°/ La fiabilité des tests Medakit a pu effectivement être vérifiée à plusieurs reprises et notamment dans la séquence "Le scan " du JT de la RTBF du 11/5/2020.

Autres factcheck

Non renseigné

Sources sûres

  • Un test du coronavirus à faire chez soi en 15 minutes, fiable ou pas ?
    Vous avez peut-être croisé une annonce sur les réseaux sociaux pour un test rapide à effectuer soi-même pour savoir si vous êtes infecté par le coronavirus. Un kit, une simple goutte de sang, et le dispositif vous permet ainsi de savoir si vous avez contracté le virus ou non en 15 minutes. C’est en tout cas la promesse : pour une trentaine d’euros, vous pouvez tester et savoir si vous avez contracté le virus.
  • Les premiers tests sérologiques annoncés en France cette semaine
    Les performances des futurs tests sérologiques commerciaux ont été comparées à celles des meilleurs tests de laboratoires conçus par l’Institut Pasteur.
Coordination

Tim Vinchon

Equipe assignée
  • Thomas Haulotte
  • Dimitri Korczak

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable