L'ambassade de Chine en France a-t-elle relayé un youtubeur complotiste ?

Consultez l'article consacré à ce sujet sur notre site

L'ambassade de Chine en France relaie-t-elle un youtubeur complotiste ?

Le compte Twitter de l'ambassade de Chine en France a relayé la vidéo d'un youtubeur canadien dénommé Gweilo 60. Dans une précédente vidéo, l'homme partage des théories complotistes. Nous avons remonté leur trace.

En bref

Le compte Twitter de l'Ambassade de Chine en France a relayé la vidéo de "Gweilo 60", un youtubeur canadien. L'homme, qui fait de nombreuses vidéos sur la Chine et sa perception par le monde occidental, frôle très souvent le complotisme...

Date de première apparition

02 May 2020

Création de la fiche le

04 May 2020

Lieu première apparition

Non renseigné

Dernier update

02 Jul 2020

Actions entreprises par les journalistes

Nous vérifions si cette vidéo a été postée sur d'autres réseaux. Nous identifions et dressons le profil de l'auteur. Nous analysons la vidéo où il aborde les théories du complot entourant la Chine. Nous interviewons Zhao Alexandre Huang, doctorant et chargé de cours en Sciences de l'Information et de la communication, à l'Université Paris-Gustave Eiffel, qui a écrit sur la diplomatie et le community Management. Nous interviewons une sinologue sur les questions de langage diplomatique et de la presse. Nous interviewons Antoine Bondaz, chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique.

Pistes et conclusions

L'Ambassade de Chine a partagé un article avec une vidéo de ce vlogger canadien le 2 mai à 10h05 sur Facebook et Twitter. Le titre du partage est "Comment les médias occidentaux manipulent l'opinion publique avec le langage qu'ils utilisent". Sur les deux plateformes, le post est accompagné d'une traduction de la vidéo expliquant la prétendue "manipulation du langage".

"Gweilo 60" est un "Vlogger "canadien. Son nom réel est Kirk Apesland. _Gweilo _est la version chinoise du "gringo" américain. Très actif sur sa chaîne Youtube, il compte 293 vidéos, où il décrit sa vie d'expatriés en Chine, et débat sur la perception de la Chine par les occidentaux. Il compte 6,8 millions de vues sur sa chaîne, pour 59 000 abonnés. D’après HypeAuditor, il se classe au 80ème rang des chaines YouTube les plus regardées au Canada.

Dans sa vidéo réalisée sur les conseils d'un de ses followers, Bin Yang, le vlogger explique que les médias provenant des "Fives Eyes" (Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume Uni, Etats-Unis et Canada) diffusent uniquement des informations négatives sur la Chine dans des intentions de "propagande", et développe en 17 minutes une argumentation sur l'usage de mots négatifs dans les médias occidentaux.

Exemple : " Les médias Chinois ne diffusent pas des informations mais de la propagande, les émeutiers à Hong Kong n'ont pas utilisé de violence, ou la Chine n'a pas su gérer la crise." Il déplore au passage le fait que Taiwan soit mentionné comme un pays, le considérant personnellement comme une province de la Chine.

Une vidéo qu'il conclut en disant : "les médias occidentaux, vous ne pouvez plus leur faire confiance". La vidéo est vue 33 000 fois sur sa chaîne. Il explique dans une autre vidéo qu'il a accepté que l'organe de presse national CGNT diffuse ce contenu le 6 avril, qui a ensuite été partagé par l'ambassade le 2 mai.

Dans une vidéo intitulée "Quarantined in CHINA-Day 5-Conspiracy Theory", il aborde les théories du complot, alors qu'il est en quarantaine dans un hôpital chinois. Les théories qu'il analyse proviennent d'après lui de liens que ses followers lui ont envoyés.

Il prétend ne faire qu'"écouter" les théories qu'on lui envoie et prévient en introduction de la vidéo : "écouter et croire ou penser que c'est vrai sont deux choses différentes". Il laisse cependant le soin aux personnes qui regardent la vidéo de se faire leur propre opinion. Il annonce qu'il ne va pas s'arrêter sur les "pinaillages" sur les chiffres. Il a cependant un avis très tranché.

Tout au long des 19 minutes de la vidéo, il s'attache à démontrer que le virus ne serait pas originaire de Wuhan, mais plutôt... des Etats-Unis.

Cet argumentaire n'est pas une invention de Kirk Apesland ou d'internautes à l'imagination débridée. Il reprend point par point l'analyse d’un consultant inconnu, « Larry Romanoff », publiée sur le site canadien Globalresearch.ca, site reférencé comme propagateur de fausses nouvelles par le DEcodex du Monde

Cette analyse a reçu un écho considérable car tweetée par le porte-parole du Ministère des affaires étrangères chinois, Zhao Lijian.

Autres factcheck

Non renseigné

Sources sûres

Coordination

Tim Vinchon

Equipe assignée
  • Tim Vinchon
  • Sophie Bourlet

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable