Le brevet sur le vivant s'applique-t-il aux OGF ?

En bref

Le site Pollinis.org a lancé une pétition contre les "organismes génétiquement forcés" en laboratoire. Il s'agit selon le site internet d'espèces d'animaux sauvages génétiquement modifiées en laboratoire puis relachées dans la nature pour les rendre moins nuisibles ou, pour les insectes utiles à la pollinisation, renforcer leur résistance face aux produits repandus sur les champs. Entre autres problèmes, Pollinis avertit sur le fait que ces nouveau animaux génétiquement forcés seraient brevetés par les entreprises et deviendraient donc leur propriété.

Date de première apparition

Non renseigné

Création de la fiche le

25 Aug 2020

Lieu première apparition

Non renseigné

Dernier update

26 Oct 2020

Actions entreprises par les journalistes

2 septembre: prise en charge du dossier

Pistes et conclusions

L'objectif est de comprendre s'il est possible aujourd'hui de modifier ou de forcer génétiquement des animaux et de breveter ceux-ci et dans quelles mesures. Il s'agit d'un cas bien particulier puisque les OGF ont pour but de modifier le génome de certaines populations d'animaux sauvages. On aimerait également avoir un aperçu sur l'évolution potentielle de cette problématique dans le futur.

Autres factcheck

Non renseigné

Sources sûres

Non renseigné

Coordination

Guillaume Amouret

Equipe assignée
  • Sarah Poucet
  • Claire Guérou

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable