Le partage d'une photo noire est-elle réellement en lien avec #Black Lives Matter?

Consultez l'article consacré à ce sujet sur notre site

Des carrés noirs en soutien au mouvement Black Lives Matter ?

Depuis ce matin, mardi 2 juin, fleurissent sur les réseaux sociaux des illustrations de carrés noirs. Cette initiative née de l'industrie musicale vise à dénoncer le racisme et les violences policières aux États-Unis, mais il convient de la distinguer du mouvement Black Lives Matter.

En bref

Depuis ce matin, mardi 2 juin, fleurissent sur les réseaux sociaux des illustrations de carré noir en soutien au mouvement Black Lives Matter. De nombreuses voix s'élèvent pour décrier ce mouvement masquant la réalité du terrain actuel.

Date de première apparition

02 Jun 2020

Création de la fiche le

02 Jun 2020

Lieu première apparition

Non renseigné

Dernier update

03 Jun 2020

Actions entreprises par les journalistes

2 juin :

  • Nous nous renseignons sur les différences entre les hashtags #TheShowMustBePaused et #BlackOutTuesday, ainsi que leur lien avec le mouvement #BlackLivesMatter.
  • Consultation de leur viralité sur les réseaux sociaux.
  • Consultation du site Internet #TheShowMustBePaused et des profils de ses créatrices Jamila Thomas et Brianna Agyemang, ainsi que des communiqués de presse des labels ayant réagi.
  • Consultation des critiques d'activistes.

Pistes et conclusions

  • Le hashtag #TheShowMustBePaused a été lancé le 1er juin par Jamila Thomas et Brianna Agyemang, deux cadres afro-américaines d'Atlantic Records, filiale de Warner Music Group. Elles invitent l'industrie musicale à réagir suite aux violences policières contre des personnes noires, et notamment celles ayant entraîné la mort de George Floyd, Ahmaud Arbery et bien d'autres.
  • Des labels (Sony, Warner, Universal), des maisons de disques, des salles de spectacle et des artistes réagissent avec le #BlackOutTuesday, interrompant leurs activités la journée du 2 juin.
  • Le mouvement s'élargit sur les réseaux sociaux : des utilisateurs utilisent le hashtag #BlackOutTuesday avec une photo noire pour militer contre les violences policières. Certains ajoutent le hashtag #BlackLivesMatter, du mouvement éponyme. Ce mélange est critiqué par des activistes qui se servent du #BlackLivesMatter pour partager des informations et des ressources sur le racisme et les violences policières.

Autres factcheck

Non renseigné

Sources sûres

Non renseigné

Coordination

Nelly Pailleux

Equipe assignée
  • Floréane Marinier

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable