Les étudiants en médecine seraient forcés à réaliser des gestes médicaux gratuitement

Consultez l'article consacré à ce sujet sur notre site

Des étudiants en médecine forcés de réaliser des tests bénévolement ?

Le 7 novembre 2020, un étudiant en médecine dénonce le détournement d'une unité d'enseignement au profit du dépistage du Covid-19. Or, un décret du 22 décembre 2020 le permet désormais. Mais les étudiants ne sont pas rémunérés.

En bref

Le 7 novembre, un internaute dénonce le déploiement, sous couvert de l'UE Service sanitaire, d'étudiants en médecine pour la campagne de dépistage contre le Covid-19. Mais depuis fin décembre, la loi autorise ces déploiements, à certaines conditions.

Date de première apparition

Non renseigné

Création de la fiche

19 novembre 2020

Lieu première apparition

Facebook

Dernière mise à jour

22 février 2021

Actions entreprises par les journalistes

  • Consultation des arrêtés du 12 juin 2018 mettant en place l'UE Service Sanitaire et du 28 mars 2020 établissant les conditions de réquisitions des étudiants pour l'épidémie de Covid-19.
  • Nous avons également contacté via Facebook l'internaute à l'origine de la publication de ce message.
  • En l'absence de réponse, nous contactons une des personnes qui a commenté la publication, qui s'avère être médecin généraliste. Elle nous conseille de prendre contact avec un professionnel hospitalier.
  • Nous publions sur les réseaux sociaux un appel à témoins pour des professionnels hospitaliers et des étudiants en 3ème année de médecine, qui pourraient témoigner sur la situation actuelle. À ce jour, nous n'avons obtenu aucune réponse.
  • Nous contactons un étudiant en 5ème année de médecine, que l'un des journalistes de l'équipe connait, pour savoir si d'autres plaintes à ce sujet circulent.
  • Nous contactons également l'Association Nationale des Étudiants en Médecine de France. La vice-présidente chargé des études médicales nous accorde une interview.
  • Nous obtenons l'arrêté du 22 décembre 2020 modifiant l'arrêté du 12 juin 2018 modifié relatif au service sanitaire pour les étudiants en santé.

Pistes et conclusions

  • Des étudiants en troisième année de médecine sont bien assignés, dans le cadre de l’Unité d’enseignement service sanitaire, à des actions de dépistage PCR et entrant dans le cadre des dispositifs Covidom/Covisan.

  • Initialement non prévues par les textes définissant le cadre de ce service sanitaire, ces actions sont aujourd’hui possibles, et définies par un arrêté paru le 22 décembre 2020.

  • Cependant, une indemnisation des frais de transport est bien prévue par l’arrêté, l’étudiant a donc raison quand il met le doigt sur ce problème dans son message.

Médias

Non renseigné

Coordination

Geoffrey Gavalda

Equipe assignée
  • Mathilde Mazy
  • Tanguy Oudoire

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable