Maintenir le dépistage mammographique organisé serait criminel

En bref

Dans une publication sur LinkedIn, le chercheur à l'INSERM Daniel Corcos remet en question la pratique du dépistage mammographique «organisé» en France. Pour lui, «les mammographies de dépistage causent presque autant de cancers qu’elles en détectent». C'est pourquoi il défend plutôt les examens cliniques annuels et appelle les autorités sanitaires françaises à s'expliquer.

Date de première apparition

Non renseigné

Création de la fiche le

19 Nov 2020

Lieu première apparition

Autre

Dernier update

25 Nov 2020

Actions entreprises par les journalistes

Non renseigné

Pistes et conclusions

Non renseigné

Coordination

Jérôme Brunier-Coulin

Equipe assignée
  • Sarah Poucet
  • Chloé Ruellan

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable