Un iceberg tel qu'on le représente habituellement pourrait-il vraiment flotter ?

Consultez l'article consacré à ce sujet sur notre site

Un iceberg peut-il vraiment flotter verticalement ?

La représentation commune des icebergs, étirés à la verticale, bien que pratique et esthétique, ne correspond pas à une orientation en équilibre stable de ces montagnes de glace, qui finiraient par se retourner pour flotter sur le flanc.

En bref

Dans un tweet en date du 20 février 2021, le compte de la chaîne YouTube Sous nos pieds annonce : «On nous ment ! Ces formes d'icebergs que l'on voit si souvent circuler ne pourraient jamais flotter de cette façon.» Cette publication, qui compte plus de 1100 retweets et 500 partages, comprend également un lien vers «un générateur d’iceberg qui confronte votre dessin aux lois de la physique».

Date de première apparition

20 Feb 2021

Création de la fiche

3 mars 2021

Lieu première apparition

Twitter

Dernière mise à jour

29 mars 2021

Actions entreprises par les journalistes

  • Retrouver l'origine de la photo de l’iceberg partagée dans le tweet : il s'agit d'un photomontage daté des années 1990.
  • Interviewer le créateur du générateur d'iceberg pour comprendre les critères sur lesquels celui-ci se base pour qualifier les icebergs de "crédibles" ou non.
  • Analyser le fil Twitter de la glaciologue Megan Thompson-Munson, ainsi que l'étude de Henry Pollack qui auraient inspiré le générateur d'iceberg.
  • Interviewer Anne Mangeney et Olivier Castelnau, spécialistes de la mécanique des icebergs, pour mieux comprendre les forces en présence.

Pistes et conclusions

  • L'image de l'iceberg partagée par Sous nos pieds est originellement un photomontage réalisé par le photographe Ralph A. Clevenger en 1998.
  • D'après la glaciologue Megan Thompson-Munson, un iceberg tel que représenté le plus communément, soit étiré dans le sens vertical, ne pourrait pas flotter. Il serait plus réaliste de le représenter allongé à l'horizontal.
  • Pour créer l'outil de dessin d'iceberg Iceberger, son fondateur Joshua Tauberer s'est inspiré du fil Twitter de Megan Thompson-Munson ainsi que l'article qu'elle cite, paru dans la revue Physics Today en décembre 2019.
  • Un iceberg flotte parce que la glace, constituée essentiellement d'eau douce, est moins dense que l'eau salée des mers et des océans. Également, la poussée d'Archimède s'applique sur l'iceberg, corps immergé dans un liquide, ce qui le tire vers la surface de l'eau.
  • L'orientation dans un équilibre stable d'un iceberg dépend de son rapport d'aspect (soit le ratio de sa hauteur sur sa largeur) ainsi que de l'alignement de son centre de gravité et son centre de flottaison.
  • Il manque à l'application Iceberger la prise en compte de la cinétique et du mouvement des icebergs lors de leur retournement.

Médias

[JS] Capture d'écran du fil Twitter de Meghan Thompson-Munson sur la représentation stable d'un iceberg

Photo de l'iceberg partagée dans le tweet du signalement

Il s'agit en réalité d'un photomontage réalisé par le photographe **Ralph A. Clevenger** en 1998 à partir de quatre clichés différents.

Capture d'écran du tweet de Sous nos pieds comprenant la photo d'un iceberg

Autres factcheck

Non renseigné

Coordination

Jérôme Mégie

Equipe assignée
  • Cypriane El-Chami
  • Clara Hoser

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable