Un rapport du Ministère allemand de l’Intérieur dénonce la pandémie COVID-19 comme « une fausse alerte mondiale »

Consultez l'article consacré à ce sujet sur notre site

Le Covid-19, une «fausse alerte» selon un ministère allemand ?

Le 4 juin 2020, le blogueur Guy Boulianne affirme que le ministère fédéral de l’Intérieur allemand (BMI) a écrit un rapport qui qualifie la pandémie de Covid-19 de «fausse alerte». Or, ce qui semble être un scandale d'État n'en est pas un.

En bref

Un rapport issu du Ministère de l'Intérieur allemand (BMI) et rendu public en mai 2020 affirme qu'il y a eu des erreurs dans la gestion de crise du coronavirus et dénonce entre autres une "fausse alarme".

Date de première apparition

09 May 2020

Création de la fiche le

11 Jun 2020

Lieu première apparition

Autre

Dernier update

03 Jul 2020

Actions entreprises par les journalistes

12 juin

  • Lecture de la source à fact-checker : un article de blog au sujet du document issu du BMI (ministère Fédéral de l’Intérieur allemand), présenté par le blogueur comme ayant caractérisé la pandémie de Covid-19 comme « une fausse alerte mondiale ».
  • Le document en question fait 195 pages et rassemble un rapport, des échanges de mails, des documents annexes dont des articles, des infographies.
  • En poursuivant la lecture de l'article de blog, nous repérons un autre lien renvoyant à la version courte du document de 195 page. Celui-ci fait 92 pages et se nomme "KM4 Analyse de la gestion de crise (version courte)" (dans le billet de blog, il est titré “Coronakrise 2020 aus Sicht des Schutzes Kritischer Infrastrukturen” soit "Crise Corona 2020 dans la perspective de la protection des infrastructures critiques").
  • Selon l'auteur de l'article de Blog, ce document aurait été rédigé par un groupe scientifique nommé par le BMI et serait composé "d’experts médicaux externes de plusieurs universités allemandes".

13 juin

  • Nous archivons les différents titres de presse mentionnés dans l'article de blog qui permettent à son auteur de justifier ses affirmations au sujet des manœuvres du BMI (Bild, Der Spiegel...)
  • Même procédure pour le "Communiqué de presse conjoint des experts externes sur le document Corona du ministère fédéral de l’Intérieur (11 mai 2020)", cité dans le billet de blog.
  • 14 juin

  • Nous faisons le point sur ce que nous avons déjà en notre possession : le billet de blog, les sources qu'il cite, et le document de la BMI (version longue et courte).
  • Nous prévoyons de faire appel à un troisième collègue afin de renforcer notre équipe pour mener à bien la suite de nos recherches.

15 juin

  • Nous procédons à la traduction de l'ensemble les documents en notre possession, tous ou presque étant en Allemand.
  • Lors de la traduction du document présenté comme étant la version courte du rapport de la BMI, nous nous intéressons au site d'où il a été émis. Ce dernier ne semble ni vraiment officiel ni sûr.
  • Nous remarquons un nom, suite au préambule du rapport du BMI (version longue) : il est fait mention d'un certain Stephan K. Il s'agit de Stephan Kohn, présenté dans les articles de presse allemands que nous avons rassemblé comme l'"Auteur de l'article Corona dans le BMI" : le "lanceur d'alerte".
  • Nous procédons à une lecture ciblée du document, à la lumière des articles parus sur ce sujet (nous notons que Guy Boulianne a procédé à un copié collé entier d'un article paru sur le site "Strategic Culture").

18 juin

  • Suite à la lecture ciblée du document, nous arrivons à entrevoir comment nous allons traiter le sujet dans notre article (redéfinition de l'angle, enchaînement des idées...)
  • Lecture de l'analyse du média public Bayerischer Rundfunk sur le document du BMI. L'analyse pointe les incohérences du document.

20 juin

  • Nous rassemblons l'ensemble des informations récoltées et commençons la rédaction de notre article.
  • Nous en rédigeons deux versions : une selon les codes journalistiques de la revue de presse, l'autre d'enquête.
  • Nous soumettons les deux versions au reste de la rédaction afin de nous aider quel genre il nous faudrait privilégier. L'enquête l'emporte.

22 juin- 2 juillet

  • L'article passe en relecture et correction, avant d'être enfin publié après quelques modifications et reformulations de dernière minute

Pistes et conclusions

Pour le Ministère, il s'agit d'un document qui n'a pas été validé et qui reflète par conséquent les seules opinions de son auteur, quand bien même il travaillait au BMI.

Le collaborateur en question Stephan Kohn, a été suspendu de ses fonctions le 14 mai 2020.

En parcourant ledit document de la BMI à la lumière des divers articles de presse ayant relaté l'affaire, nous remarquons bien que des passages comme "L'État s'est révélé être l'un des plus grands producteurs de fausses nouvelles pendant la crise de Corona", montrent qu'il ne s'agit probablement pas d'un document officiel.

En effet, comme le confirme le Tagesspiegel notamment, S. Kohn aurait interrogé les scientifiques au nom de la BMI, mais a rédigé une analyse en privé. En témoignent, dans le document, certains faits qui semblent vrais mais sont, pour, la plupart vagues et spéculatifs.

Autres factcheck

Non renseigné

Sources sûres

Coordination

Guillaume Amouret

Equipe assignée
  • Mathilde Sourd

Vous disposez d’informations à propos de cette enquête ? Vous souhaitez nous transmettre un document ou un lien qui pourrait nous être utile ?

Journalistes Solidaires met à votre disposition un formulaire nous permettant de recueillir votre témoignage et de pouvoir éventuellement vous contacter par la suite. NE TRANSMETTEZ JAMAIS VIA CE FORMULAIRE DE DOCUMENTS OU D’INFORMATIONS CONFIDENTIELLES. Si vous souhaitez prendre contact avec nos journalistes rendez-vous sur la page d'acceuil de notre site.

Restez bref et concis

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable