Aujourd'hui, le déconfinement est dans les pensées de tout le monde. Ceux pour qui cette période devient longue peuvent alors se méprendre sur les informations qu'ils trouvent.

Ce document exposant des dates de déconfinement est-il français ?

Dernière édition le 29 Apr 2020 15:06:10 - Relecture par Lina Fourneau , correction par Anne Smadja , coordonné par Guillaume Amouret

C'est faux

En bref

Depuis le 17 avril, une infographie partagée par des internautes français sur Facebook indique des dates de sortie de confinement qui ne correspondent pas aux déclarations officielles du gouvernement. Bien que la publication soit francophone, elle concerne la Suisse pour qui le déconfinement commence ce lundi 27 avril.

Infographie

Le document, partagé environ 1000 fois depuis le 17 avril, présente trois dates accompagnées de pictogrammes pour annoncer les étapes de déconfinement.
Sur l'infographie, on peut lire que dès le 27 avril, les coiffeurs et fleuristes peuvent rouvrir. Les soins médicaux et les services de funérailles reprennent également. À partir du 11 mai, les écoles sont de nouveau obligatoires et les marchés rouvrent. Le 8 juin, c’est au tour des établissements d’enseignement supérieur, des musées, des zoos et des bibliothèques.


D’une part, aucune de ces dates ne correspond à celles annoncées par le gouvernement du Premier ministre français, Édouard Philippe. D'autre part, une recherche iconographique sur Google permet de comprendre qu’il s'agit en réalité d'une infographie réalisée à partir des consignes données par le Bundesrat, le Conseil fédéral Suisse.


Il existe par ailleurs une publication similaire en allemand qui, avec le français, l'italien et le romanche, est une des langues officielles du pays. Cette infographie émane bien d’une source francophone mais ne concerne pas la France, où le déconfinement est prévu à partir du 11 mai.


Trois pays, trois stratégies pour le déconfinement


En France : Le 11 mai, entre reprise progressive de l’école et questions en suspens

Le 11 mai, tous les français seront autorisés à sortir de chez eux. Mis en place depuis le 17 mars dernier, le déconfinement a déjà été levé en Nouvelle-Calédonie et en Guyane. 




Mais que ce soit dans les Outre-Mer ou en métropole, l'incertitude sur l'évolution de l'épidémie de Coronavirus reste. L’exécutif français multiplie donc les consultations afin de réussir cette étape du déconfinement, et certains plans sont déjà en bonne voie de réalisation.


C’est le cas du côté de l’éducation. L’objectif : une reprise progressive de l'école. Celle-ci se fera sur trois semaines par niveau de classe, avec des groupes de quinze élèves au maximum.


En ce qui concerne les autres domaines d’activité, le flou persiste. Emmanuel Macron a toutefois évoqué des mesures différentes selon les secteurs et les régions. 


Pour trancher les questions encore en suspens, il faudra attendre le mardi 28 avril, date à laquelle le Premier ministre Édouard Philippe présentera le plan définitif de déconfinement.


En Belgique : Une première phase dès le 4 mai



Le 24 avril dernier, la Première ministre belge Sophie Wilmès et les ministres-présidents ont défini les grands axes du déconfinement.


La première phase commencera le lundi 4 mai avec la reprise de l’activité économique sans contact avec le client. Viendra ensuite la deuxième phase avec la réouverture de tous les commerces sans discrimination, sauf pour les métiers de contact comme les coiffeurs, à partir du 11 mai.


Le déconfinement privilégie avant tout l’aspect économique. Il faudra attendre au moins la troisième phase, dès le 18 mai, avant de pouvoir retrouver ses proches. Cette étape comprend également l’enseignement. La reprise des cours en primaires et secondaires sera progressive et limitée d’abord aux années diplômantes. Les hautes écoles et les universités garderont portes closes.


La quatrième phase, hypothétique, ne devrait pas débuter avant le 8 juin. Elle consiste en la réouverture graduelle de l’Horeca [Hôtellerie, restauration et cafés], en commençant par les restaurants, et définira l’éventuelle reprise de certaines activités estivales.


Néanmoins, ces étapes ne sont pas définitives. Si le virus regagne du terrain, un retour en arrière peut être nécessaire et les phases de déconfinement retardées. 


En Allemagne : Pas de déconfinement mais un assouplissement des restrictions sociales et physiques

L’Allemagne étant un pays fédéral, les mesures diffèrent en fonction des Länder [Régions allemandes]. Le gouvernement fédéral n’impose rien. Toutefois, certaines mesures sont harmonisées comme la limitation des contacts jusqu’au 3 mai : les sorties sont autorisées uniquement avec les personnes du même foyer et chacun doit se tenir à 1,50 mètre des autres.


La vie reprend déjà dans certains secteurs. La réouverture des magasins ne dépassant pas 800 mètres carrés (ainsi que les concessionnaires automobiles, les magasins de vélo et les librairies) était déjà possible depuis le 20 avril dernier. Les coiffeurs rouvriront, eux, le 4 mai.


Quant aux écoles, elles accueilleront à partir du 4 mai seulement les classes dont les élèves passent un diplôme cette année. Dans certains Länder comme le Hesse ou la Bavière, lundi 27 avril sonne déjà la rentrée des classes.


Les grands événements publics, en revanche, sont annulés jusqu’au 31 août. La fédération de football se questionne encore sur la possibilité d’organiser des matchs sans supporters.

Fiche Enquête

La fiche ci-dessous résume le parcours et la méthodologie employés pendant notre enquête.

Information

Vérifiée et fausse

Première apparition sur le web

Non renseigné

Dernière modification de la fiche de l'enquête
03 May 2020
Lieu de publication constaté

Non renseigné

Actions entreprises par les journalistes

24 avril

  • Infographie débunkée phase 1 : les dates ne correspondent pas à la France
  • Infographie débunkée phase 2 : la source indique "Bundesrat". En remontant le fil, il s'avère que le document fait référence à la Suisse. 25 avril
  • Rédaction du corps principal de l'article : l'infographie débunkée
  • Début de rédaction des encadrés comparatifs déconfinements : Allemagne, Belgique et France
  • L'équipe JS se fixe l'objectif de publier le 27 avril, car concordance avec la première phase de confinement en Suisse (salons de coiffure, jardineries, services de funérailles,...) 26 avril
  • Recherche de diverses sources pour compléter et actualiser les encadrés (pour s'adapter en fonction des annonces du gouvernement français par exemple, des territoires déjà sortis ou en voie de sortie de confinement, etc.)
  • Finalisation des encadrés 27 avril
  • Dernière retouches des encadrés
  • Recherches d'illustrations concrètes des différents cas (Tweets des gouvernements essentiellement)
  • Article passé en production, publication dans la journée
Pistes et conclusions

La source du document est le "Bundesrat", qui signifie "Conseil fédéral". Il s'agit en réalité d'une infographie suisse à partir des consignes données par le Bundesrat, Conseil fédéral, en Suisse.

Il existe par ailleurs une publication similaire en allemand qui, avec le français, l'italien et le romanche, est une langue officielle du pays.

C'est donc un document francophone mais il ne concerne pas la France où le déconfinement est prévu à partir du 11 mai.

Equipe Journalistes Solidaires

Mathilde Mazy

Mathilde Sourd

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable