TMS-65 en action © Vitaly V. Kuzmin

Des véhicules de désinfection russes déployés dans les rues de Bergame ?

Dernière édition le 29 Apr 2020 15:06:10 - Relecture par Anne Smadja , correction par Nelly Pailleux , coordonné par Denis Verloes

C'est faux

En bref

Dans le cadre de l'opération « From Russia with love », Vladimir Poutine à dépêché une aide matérielle et humaine vers l'Italie afin de venir en aide au pays, rudement touché par le Covid-19.

Le compte Twitter « Info & News », relate cette action du gouvernement russe et montre, parmi les véhicules attendus en Italie, le TMS 65. Ce code est la dénomination technique d'un véhicule hors norme destiné a la désinfection biologique et chimique des matériels de l'armée sur le théâtre des opérations


Le TMS 65


C'est un mastodonte au fonctionnement visuellement impressionnant. Il est composé d'une base de camion militaire de transport tout terrain Ural 375 sur laquelle est greffé un réacteur d'avion de chasse MIG-21 ou MIG-23.










L'engin est doté d'un réservoir de 9000 litres contenant, selon l'utilisation, un agent décontaminant ou un produit fumigène. L'alimentation en kérosène de la tuyère est garantie pour une utilisation de très courte durée.


Habituellement, ce véhicule est déployé à proximité du champ de bataille, avec deux applications majeures. Sa capacité à créer un champ de fumée très dense permet aux militaires d'évoluer à l'abri des postes d'observation ; sa puissance ainsi que le volume d'agent décontaminant qu'il est capable de projeter pendant les manœuvres permettent de désinfecter des véhicules militaires, tels des chars ou des blindés de retour d'une zone contaminée.




  

  


Pas de trace du TMS 65 en Italie


Nous nous sommes penchés sur la présence potentielle de cette fameuse machine sur le territoire italien, notamment dans le nord de l'Italie où il aurait prétendument été envoyé.


Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont filmé le convoi militaire russe, parti d'un aéroport militaire près de Rome pour rejoindre Bergame. Nous avons scruté un certain nombre de ces vidéos.
Sur ces images, aucun TMS 65, pourtant immédiatement reconnaissable, ne semble présent. Ces éléments ne constituent cependant pas une preuve irréfutable. L'appareil serait peut-être en partie démantelé pour un transport facilité.
  


Nous avons dans un second temps activé nos contacts sur place. Ceux-ci n'ont pas pu nous confirmer la présence d'un tel engin dans le convoi. 
Nous avons fini par contacter l'ambassade de Russie à Rome pour vérifier le type de matériel envoyé. Voici la réponse reçue :
  



Selon les informations que nous avons recueillies auprès des services de presse du ministère de la Défense russe, aucun véhicule de type TMS-65 n'a été envoyé en Italie.
  



Il apparaît qu'il s'agit essentiellement de matériel d'assistance médicale.
  




Nous pouvons donc conclure que le TMS 65 ne fait pas partie, pour le moment, de l'arsenal envoyé par la Russie en Italie.

Fiche Enquête

La fiche ci-dessous résume le parcours et la méthodologie employés pendant notre enquête.

Information

Vérifiée et fausse

Première apparition sur le web
24 Mar 2020
Dernière modification de la fiche de l'enquête
30 Apr 2020
Lieu de publication constaté

Non renseigné

Actions entreprises par les journalistes

Nous cherchons à identifier si le véhicule présenté sur la photo est bien un véhicule existant.

Nous apprenons que cette machine existe, dans l'arsenal russe, et se compose d'une tuyère d'avion de chasse montée sur un camion, qui permet d'expulser à haute pression et haute température un liquide décontaminant.

Nous vérifions si ce type de matériel, gourmand en kérosène, est bien déployé en Italie pour aider à décontaminer des rues.

Nous activons des contacts en Italie, qui ont vu passer le convoi en direction de Bergame.

Nous contactons la représentation russe en Italie.

Pistes et conclusions
Equipe Journalistes Solidaires

julien cazenave

© Journalistes Solidaires

Report a bug - Design & Code by Amaury - Powered by Airtable